vendredi 1 avril 2011

La Maman teste les couches lavables : épisode ouane.

Le bébé a passé une nuit agitée... Et la maman une nuit de crotte, donc.

Et comme un bonheur ne vient jamais seul : je me rends compte qu'il me reste 6 couches. Ce qui est absolument impossible puisque j'en ai un paquet neuf d'avance ! Non ? J'ai rêvé ? Ooh nooon...

Bon, il y a quelques mois j'ai fait la keuneurie d'acheter des couches lavables car, je me devais de sauver la planète, les fesses de bébé, mon budget et je ne sais plus quoi d'autre encore.

Après avoir acheté mes couches lavables, j'ai découvert l'efficacité redoutable des couches jetables. Mon bébé était mouillé de la tête aux pieds, sentait le pipi et je n'ai pas du tout aimé le principe, que j'ai eu du mal à comprendre d'ailleurs... J'étais partie dans l'idée d'une couche normale mais en doux, sans crotouilles chimiques dedans, que le bébé aurait rempli de pipi et zou : en machine !

Mais non. Je me retrouve à me demander si il faut des inserts ou pas (des inserts ???) si il faut une sur-couche en plastique, un lange, une couche en coton, et l'insert ( un insert ???) il le faut en coton ? en microfibres ? en polaire ? en chanvre ? Pfff... ça y est, je suis prête à abandonner, ça m'a fatigué.

Bref, je lis quelque part qu'il faut aller sur le gros site d'enchères pour débuter et y acheter un lot car avec une c'est pas assez mais pour un essai et c'est stupide d'aller en acheter 12 en magasin (où elles coûtent la modique somme d'à peu près 800$ chaque si je me souviens bien tellement je me suis étouffée en voyant le prix).

Donc je passe ma commande. Je reçois des petites merveilles de toutes les couleurs super mimis ! Puis des "inserts" (bout de tissus en cotons genre protèges-slip géants pour celles qui veulent une idée de ce à quoi ça peut ressembler).

Bon, si j'ai bien compris, on glisse l'insert dans la poche de la couche colorée... ou pas.

Je vais donc essayer de le glisser dedans. Boooon... ok. Peu après, le bébé est mouillé, je retire tout, je jette tout dans la machine... Le marmot était tout petit avec des pipis de moineau, je me suis donc dit que peut-être je m'étais trompée et que l'insert pouvait être sorti de la poche et posé SUR la couche pour récupéré les trois gouttes de pipi, qu'ensuite je pourrait récupérer la couche et remettre juste un insert propre...

Oui, bon, tout est mouillé. Puis est venu le moment où le bébé a dormi... et là ça n'est plus du pipi de moineau mais carrément de la pisse de diplodocus car POUR UNE FOIS le marmot avait décidé de dormir plus de 20 minutes.

Bon, ben tout mouillé. TOUT. Pas que le bébé. Le pyjama, le drap, le matelas, tout.

Après cette journée (et l'épreuve du caca dont je vous passe les détails) j'ai décidé d’essayer de tenir. J'avais commandé un autre lot car j'étais très motivée !

Le facteur frappe à la porte et me dépose mon colis, un carton puant.

???

C'est quoi cette odeur ??? Une odeur d'urine immonde et pas toute neuve ! Les couches étaient d'occasion et elles avaient bien servi !!! Elles étaient marquées de crasse dans tous les élastiques, puaient la mort, une horreur !!! Je contacte la vendeuse qui me jure que n'importe quoi, elles sont quasi neuves, elle utilise les couches lavables depuis des années, a une hygiène irréprochable (pauvres mômes !!!) et qu'elle les lave à l'huile de lavande hyper désinfectante et que c'est ce que je sent.

Ok, si il y a un truc qui fonctionne bien chez moi c'est le nez. Et pas besoin de bosser chez Guerlain pour différencier l'odeur de la lavande et celles d'une pissotière parisienne ! (oui ça n'existe plus mais je vous jure que pour ceux qui ont connu Paris il y a quelques années, on n'en oublie jamais l'odeur !).

J'ai quand même passé ça à la machine à 95° avec des litres de lessive car j'avais honte de jeter ça (et qu'on sache que ces horreurs venaient de chez moi !) et peur que quelqu'un veuille s'en servir après (il y a des gens qui font les poubelles ici et qui récupèrent des vêtements).

Bon, inutile de vous dire qu'elles ont subit ce sort 3 fois avant de ressortir odeur-free.

Après ça, dégoûtée, j'avoue que j'ai tout abandonné.

Aujourd'hui, par la force des choses, je vais recommencer et je vous raconterai ça dès demain... Souhaitez-nous bonne chance !!!

Demain, avec quelques jours de décalage, la suite et un rebondissement extraordinaire qui va changer la vie de la maman (et sa façon de voir les choses, butée qu'elle est !).


Calvaire ou libération ?
That is ze question. 

2 commentaires:

  1. Les couches g-diapers. elles se composent d'une culotte extérieure lavable, d'une doublure imperméable et d'un noyau absorbant non plastifié jetable aux toilettes. L'absorption est faite de pulpe de bois. (le parisien ce matin).

    RépondreSupprimer
  2. haaaa ! mon prochain test alors ;)

    RépondreSupprimer

Cliquez pour blablater ;)